La sensibilité aux parodontites peut être héréditaire,

mais

l'infection est transmise par l'environnement,

en premier lieu familial (bactéries et parasites de la salive)

Les parodontites sont-elles héréditaires ?

Les patients qui souffrent d’une parodontite (déchaussement des dents) remarquent souvent qu’un de leurs parents a lui aussi perdu des dents relativement jeune. Toutefois, ce n'est pas le paramètre le plus important de la maladie.

L’hérédité a-t-elle une part de responsabilité dans l’apparition des parodontites ?

Les parodontites sont causées par l’infection de la gencive et de l’os qui soutient les dents. L’organisme peut réagir de différentes façons.

Chez certaines personnes, une faible infection peut entraîner des dégâts importants, alors que d’autres personnes fortement infectées ne développent que peu de symptômes.

Des gènes de susceptibilité aux parodontites ont été identifiés, et cette susceptibilité peut être transmise des parents aux enfants.

Cependant, on ne nait pas avec l'infection parodontale, on est infecté par son environnement après l'apparition des dents.

Le vecteur de cette transmission semble être la salive.

A lire également : Le surfaçageY

Nos conseils

  • Si vous êtes sujet aux parodontites ou si vous pensez l’être, un diagnostic posé par votre dentiste a l'aide d'un microscope a contraste de phase et/ou d'un test ADN est indispensable.
  • Un plan de traitement et de prévention devra être convenu, basé sur le traitement de la flore microbienne.
  • Par ailleurs, les infections parodontales étant transmissibles par la salive, n’hésitez pas à faire consulter le reste de votre famille si vous vous savez concerné par ce problème.

Article rédigé par le praticien le 26/01/2014